Chakras

Chakra est généralement traduit par roue. Ces roues tournent sur elles-même, plus ou moins vite en fonction de leur état et de l’énergie qu’elles reçoivent et diffusent dans le corps subtil.

Les indiens ont représenté les Chakras en forme de lotus avec un certain nombre de pétales en fonction de leur emplacement. De couleurs spécifiques, ils sont associés à différentes divinités.

Il faut garder en tête que ce ne sont que des représentations : en effet, les Chakras ne sont pas visibles au travers notre vision physique.

Pourquoi dit-on que le corps comporte sept Chakras ?

En réalité, notre corps comporte un nombre beaucoup plus important de Chakras. Nous pouvons penser que les Indiens qui sont à l’origine de la définition de ces roues d’énergie ont limité volontairement le nombre des Chakras principaux au nombre de planètes qu’ils pouvaient alors avoir vu dans notre système solaire. Ces sept planètes sont d’ailleurs à l’origine des noms des jours de la semaine.

Les sept chakras les plus connus ne sont donc pas les seuls, mais tous n’ont pas la même importance. Notons également que suivant les écoles ce nombre varie : en effet, dans la tradition tibétaine, seuls cinq Chakras sont recensés comme étant principaux alors que certaines écoles en notaient plus d’une dizaine. De nos jours ce nombre peut également varier, l’Université occidentale du Yoga a d’ailleurs mis en avant l’intérêt du Chakra des reins. Dans le but de respecter le nombre de sept et le lien fait avec les sept jours de la semaine, cette école considère que les deux Chakras de la tête n’en font qu’un.

Les nadis

Nous ne pouvons pas parler Chakra sans parler des Nadis et du corps subtil.

Les Nadis sont les lignes d’énergie qui relient tous les Chakras. Nous pouvons comparer ces lignes d’énergie mises en évidence par les Indiens avec les méridiens utilisés dans la médecine chinoise (acupuncture, réflexologie…). Ces lignes d’énergie vitale ne sont pas visibles ou palpables, elles peuvent être ressenties (vibrations, chaleurs, picotements…), elles dépassent l’intérieur du corps physique et constituent des enveloppes qui nous entourent.

Les Nadis les plus importantes longent la colonne vertébrale :

  • Sushumna, souvent représentée comme longeant la moelle épinière, est le centre de la montée de la Kundalini.
  • Ida, dont le point de départ se situe à la gauche du Chakra Racine, se termine dans la narine gauche. Elle est vue de couleur blanche dite lunaire.
  • Pingala, dont le point de départ se situe à droite du Chakra Racine, se termine dans la narine droite. Elle est vue de couleur rouge dite solaire.

Pour les tibétains, les positions d’Ida et Pingala sont inversées chez les femmes.