Ashtanga Yoga

Également connu sous le nom de Raja Yoga, c’est une pratique très ancienne, codifiée par Sri Patanjali dans le « Yoga-sutra » sous la forme de 195 aphorismes (phrases courtes et directives). Patanjali décrit les huit branches qui permettent d’obtenir le Samadhi, état qui consiste à suspendre le mentale et le psychisme.

Les huit branches du Ashtanga Yoga

Yama

Règles de vie élémentaire qui consistent à ne pas faire de mal autour de nous, que ce soit en actes, en paroles et même en pensées. Nous pouvons simplifier ces règles de la façon suivante : ne vole pas, ne nui pas, ne mens pas, ne sois pas envieux…

Niyama

Règles de vie et d’hygiène personnelle. Nous pouvons simplifier ces règles de la façon suivante : tu seras pur (au sens physique : propre ; comme au sens mental : éliminer les pensées impures), apprécies ta vie telle qu’elle se présente à vous, apprenez ardemment à vous connaître, étudiez les textes sacrés…

Asana

S’installer dans une posture ferme et douce. Les Asanas (postures) sont la base du Hatha Yoga. Dans la pratique du Raja Yoga, les Asanas sont généralement limitées à celles permettant la méditation.

Pranayama

S’installer dans une respiration consciente, longue et fluide, permettant de bien oxygéner le cerveau.

Pratyahara

Se couper temporairement du monde extérieur en coupant les perceptions sensorielles parasites (ne rien voir, rien entendre, rien sentir…). Se couper également de ses petits soucis et tracas quotidiens.

Dharana

Se concentrer et focaliser son mentale sur un point, un objet, une image, un son réel ou virtuel.

Dhyâna

Méditer. Laisser passer les idées ou images, sans se faire happer par elles. Rester vigilant, ramener son esprit sur son «objet de méditation».

Samadhi

Extase, illumination, état de vérité, but ultime recherché dans la pratique assidu des branches précédentes. Souvent vanté, mais rarement atteint.